Chapitre 1 : Vérité cachée et répit éphémère (partie1)

Tokyo, belle ville métropolitaine où s’y déroule à présent les derniers moments de vie pour l’humanité car dit-ci quelques jours tout sera terminé, tout disparaîtra, le temps sera figé sur les ruines éternelles de l’empire humain. Dit-ci quelques jours la planète reprendra ses droits et sa liberté sur ce virus qu’elle a engendré et qui a finit par la souillé, la polluer, la faisant agoniser pendant beaucoup trop longtemps. Dès le début, elle craignait du futur de son « berger » , de ses décisions sur le troupeau qu’il devrait garder et protéger, de cet animal qui sera en haut de l’échelle de l‘évolution, de son fils qui au fil du temps se détournera finalement de ses objectifs pour connaître et vivre ce que l’on appelle les « plaisirs » dont certains seront plus que néfastes pour elle.
Un être vivant possédant un cœur spécial, d’où pouvait naître une infinité de sentiments dont seulement quelques-uns auront un nom, un cœur possédant deux faces afin de maintenir un équilibre physique et spirituel, un cœur qui donnera liberté ou enchaînement au corps auquel il appartient. Un cœur qui acceptera oui ou non les différents choix que le destin lui présentera et donc qui scellera ou non le futur de l’être humain auquel il est lié.
Un cœur pouvant être présenté comme une bombe à retardement.

Un « ultimatum », voilà ce que la Destiné a créer dans l’ombre en plus du futur de l’espèce humaine, un « jugement » qui sera apposé à une date précise, une « prophétie » qui s’achèvera soit dans le sang de la Terre soit dans celui de ses enfants.

Malgré qu’une grande partie d’eux la corrompe ou la renie, la Terre en aime. Ceux qui ont le privilège de recevoir cet amour malgré le fait qu’ils appartiennent à l’espèce humaine, plusieurs innocents qu’elle veut protéger quelques soit leurs origines, leurs apparences, leurs croyances, leurs statuts sociaux, ceux qui d’après elle ont vraiment le mérite ou le droit de vivre.
Parmi tous les humains, 14 deviendront ses armes ultimes contre la Destiné qui a forgé un tel futur pour l’espèce humaine, pour ses enfants. A leurs têtes, « Kamui ».

Toutes deux se livrant bataille, décidant du futur de ceux qui deviendront leurs pions pour la partie finale.
Des parties d’échec créant des moments de joies mais aussi de peines pour eux, des parties que la Terre a perdu, la Destiné victorieuse apposa ainsi de funestes destins pour les Dragons.
Détruisant ainsi toute raison de vivre pour la majeur partie des Anges et des Sceaux.
La dernière partie, la Bataille finale a commencé.
Ses 14 enfants se sont séparés en deux groupes, les Anges et les Sceaux. La Terre dirigera les Sceaux, la Destiné maniera les Anges.

Si la Terre perd cette bataille, l’espèce humaine dans son entièreté disparaîtra, son cœur à elle sera meurtrie à jamais de la mort des humains qu’elle voulait protéger, ceux qui avaient reçu, sans même le savoir, son amour. L’équilibre ne pourra être rétabli.
Si la Destiné perd cette bataille, l’espèce humaine survivra mais le futur de la planète sera entre les mains des humains qui aiment et veulent protéger la survie de la Nature, l’autre nom de la Terre.

« Kamui », si seulement le vrai « Kamui » pouvait se réveiller, si seulement la Destiné n’avait corrompue l’étoile jumelle du Messie. La déroutant ainsi de son véritable objectif.

Voilà une partie de ce qui a été révélé aux deux Anges tombés au combat, Seïshiro et Nataku.
Après la mort de chacun, la Terre avait réussi à retenir leurs âmes avant que celles-ci ne tombent dans le chaos destiné aux Anges.
Après un sommeil spirituel réparateur, elle leur révéla une partie de la vérité sur ce combat, qui d’un certain point de vue peut paraître cruel et inutile mais était peut-être inéluctable.
Elle révéla aussi que le futur est incertain mais a resté ainsi en suspension, la Destiné finira par y trouver la faille.
Plusieurs facteurs joue sur ce qu’on appelle le « futur »: la Terre, la Destiné, le cœur et les souhaits.
Seulement, il existe autant de façon de dérouter ou changer son destin, ou au contraire le subir, qu’il n’y a de cœur humain et de souhaits.
La Terre choisissant les objectifs de chacun, la Destiné apposant le destin de chacun, le cœur donnant liberté ou enchaînement à l’esprit et au corps, les souhaits qui dirigeront les actions de chacun.

La Terre donna ainsi une chance aux deux Anges de révéler, ne serait-ce une partie de la vérité aux Dragons encore en vie.
Le premier à « retourner » auprès d’eux, fût Seïshiro.
Utilisant un sort d’invocation, elle matérialisa l’âme de l’ancien Sakurazukamori.
Son objectif était de révéler une partie de la vérité sur le combat opposant les deux factions mais aussi de mettre au clair certains points avec son successeur avant que la Destiné n’achève définitivement le nouveau Sakurazukamori.

to be continued

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :